CTP de la Commune

Publié le 16 Mai 2014

Déclaration Force Ouvrière

 

Vendredi 16 mai 2014

Madame la Maire de Paris

 

Vous nous avez convoqués sur un ordre du jour unique (qui tient sur une simple ligne) «Communication relative aux grandes orientations d’organisation des services de la Ville de Paris»; en parallèle, vous nous avez transmis un document de 7 pages (identique à celui donné aux Conseillers de Paris).

Vous aviez déjà donné des indications mardi 29 avril aux 200 plus hauts cadres supérieurs de la Ville de Paris. A cette occasion, vous aviez présenté aux participants les grands enjeux et les principales priorités de la mandature, autant d’éléments qui en constituent la feuille de route.

Dans cette perspective, vous avez avec force invité les cadres de Paris à (je vous cite) «développer les approches transversales et collaboratives afin de favoriser, dans un contexte de forte contrainte budgétaire, l’émergence d’idées nouvelles et de fluidifier le travail collectif. Et d’adapter la structure administrative en engageant, d’ici l’été, les rapprochements qui s’avèreront pertinents».

A ce stade, il est clair que vous mandatez «votre équipe de combat» de mettre en musique la partition de l’actuelle équipe gouvernementale: En confirmant et précisant le plan de 50 milliards d'économies sur les dépenses publiques jusqu'en 2017, pour se conformer au pacte budgétaire européen, le 1er Ministre s'attaque au cœur de la solidarité qu'incarne le service public et accentue la baisse du coût du travail.

Les salariés payent le prix fort de cette austérité :

  • Gel des prestations sociales et familiales.
  • Gel des pensions et retraites jusqu’en octobre 2015.
  • Gel du point d'indice des fonctionnaires jusqu'en 2017 (cela fera au total 8 années sans augmentation) !

Les usagers auront encore moins de services publics, moins de qualité, moins d'égalité républicaine :

Franchement, Madame la Maire de Paris, pouvons-nous accepter au niveau parisien ce que nous refusons au plan national? : à savoir, au bout du bout, une fusion de services, une mutualisation des emplois, une polyvalence aggravée, des externalisations, des transferts de personnel vers la Métropole du Grand Paris, le tout dans un calendrier restreint et accéléré, puisque le terme de ces opérations est fixé à un CTP central début juillet….

Force Ouvrière:

- condamne les diverses réorganisations en cours ou à venir dans nos directions qui conduisent à de graves dysfonctionnements dans nos services, à une plus grande souffrance au travail, à de véritables drames humains. Ces restructurations portent aussi atteinte aux principes républicains d’égalité de traitement des citoyens. Nous réaffirmons notre refus de la Métropole du Grand Paris telle que vos Enarques de choc la rêvent et la mettent en route dans la plus totale absence de transparence.

- exige l’abandon de la Loi et du décret d’application pour les rythmes scolaires dite « ARE » à la Ville de Paris et réaffirme son attachement indéfectible au principe de laïcité attaqué de toute part.

- revendique le maintien du statut spécifique de l’Administration Parisienne avec toutes ses conséquences : maintien des corps et grades spécifiques et dénonce la fusion des corps qui mène à la polyvalence aggravée, au mélange des fonctions, aux suppressions des postes.

- se prononce pour le maintien du statut spécifique du corps des agents de Maitrise et des PVP, et revendique le Ratio Promu-Promouvable à 100% pour tous les corps afin d’obtenir pour chacun une carrière linéaire et un départ en retraite à l’indice terminal de son corps.

F.O dénonce le recours massif à l’emploi précaire à bas coût (vacataires, contractuels à temps partiel imposé, contrats aidés, etc….), Il demande la titularisation de tous ces personnels. Nous exigeons une véritable médecine du travail avec les postes nécessaires ainsi qu’une véritable politique de reclassement prenant en compte essentiellement l’intérêt de l’agent.

F.O revendique l’APS pour tous à 500 euros minimum; une véritable politique de logement social des agents sur Paris. Face à l’augmentation et à la multiplicité de  nos missions, F.O revendique les effectifs supplémentaires nécessaires et dénonce la surveillance des agents par l’utilisation des nouvelles technologies.

Sur vos éléments de langage et de comm… concernant le dialogue social: à titre d’exemple hélas éclairant sur la triste et grise réalité concrète: nous vous rappelons que nos camarades grévistes de la DJS n’ont pas eu l’honneur de rencontrer les Elus en charge du secteur sportif ou des personnels; serait cela votre feuille de route concernant la gestion des conflits ou des problèmes des personnels?

Je vous remercie de votre attention.

Pour le Bureau Syndical FORCE OUVRIERE,

 Bertrand Vincent

 

 

Rédigé par FO VILLE DE PARIS

Publié dans #CTP COMMUNE

Repost 0
Commenter cet article