COMMUNIQUE CGT-FO-SUPAP/FSU

Publié le 18 Septembre 2014

REUNION DU 18 SEPTEMBRE 2014


Ce jour, comme convenu, l’intersyndicale a rencontré l’administration pour entamer les négociations suite à votre mobilisation des mois de juin et septembre.

La première annonce de l’administration est de valider une revendication déjà portée sur l’ouverture en C+ (un accès à des échelons supplémentaires) pour 40 auxiliaires de puériculture de l’échelle 6. C’est bien peu au regard du nombre d’agents concerné.

En ce qui concerne le volant de remplacement l’administration ne peut que constater l’inefficacité du dispositif actuel. Par ailleurs sur les 250 postes obtenus en 2011, à ce jour il n’y a que 230 personnes qui le composent avec seulement 30 volontaires, les 200 autres étant désignés d’office dont 1/3 de stagiaires. Sa composition est de 75% d’APS, 20% d’ATEPE et 5% d’EJE.

Nous avons rappelé qu’aujourd’hui ce renfort est totalement absorbé par les remplacements de longue durée ne permettant plus ceux de courte durée. D’où les difficultés rencontrées quotidiennement.

Nous avons souligné l’urgence de revoir la gestion de ces personnels avec un interlocuteur unique et des déplacements gérés par les CASPE ou l’équivalent par secteur, très encadré afin d’éviter les dérives vécues cette année. Cela ne doit plus être du ressort des responsables ! L’administration acquiesce et s’engage à cette réflexion.

L’intersyndicale a rappelé l’obligation du respect des positionnements de chaque agent pour éradiquer la mobilité forcée. Seuls des volontaires doivent faire partie de ce volant. De la même manière les stagiaires doivent être sortis de ce dispositif afin de les préserver durant leur année de titularisation. L’administration a répondu favorablement à votre revendication.

L’intersyndicale a demandé une indemnisation de « pénibilité » de 100 euros nets mensuels au vu des contraintes de mobilité.

Une prochaine rencontre est programmée pour le 3 octobre où seront abordés : la teneur du contrat, l’évaluation des agents, l’indemnisation, la durée des remplacements.

Les réflexions sur le volant de remplacement et de renfort spécifiques aux jardins d’enfants Paris-Habitat seront vues en parallèle.

A ce jour nous n’avons pas de proposition chiffrée quand à un effectif supplémentaire.

Bien entendu nous vous tenons informés des avancées dès la fin de chaque réunion et restons mobilisés pour porter vos revendications.

Rédigé par FO VILLE DE PARIS

Publié dans #DFPE, #CRECHES, #J.E.- P.H.

Repost 0
Commenter cet article