PARIS METROPOLE

Publié le 3 Septembre 2014

Métropole du Grand Paris : où en sommes nous ?

A l’heure où s’installe en Ile-de-France la mission de préfiguration chargée de la mise en place de la Métropole du Grand Paris (MGP) créée par la loi MAPAM du 27 janvier dernier,  nous devons dénoncer la création de la Métropole du Grand Paris, véritable outil de liquidation sophistiquée de nos statuts, de nos services et de nos emplois.

Pourtant les enjeux sont d’importance : emploi, développement économique, services publics, logement, transports…, statut des personnels.

Chaque jour apporte son lot de nouvelles sur la révision de la carte des régions.

Le vendredi, l’Aquitaine fusionne avec le Limousin, et quelques jours plus tard, c’est "un mariage à trois" avec le Poitou-Charentes. Même chose pour la Champagne-Ardenne qui devait fusionner avec la Picardie et se verrait rattachée à l’Alsace et la Lorraine…

La fédération Force Ouvrière des personnels des services publics et de santé suit avec attention ce qu’il faut bien appeler des tractations entre les exécutifs régionaux, par députés interposés, et voit ses analyses confirmées.

Dans ces circonstances, il est évident que les agents concernés ont de quoi être inquiets quant à leur avenir professionnel. La méthode employée pour mettre en musique cette nouvelle carte augure mal de la manière dont les services, et donc nous les agents vont être traités.

Aucune mesure visant à garantir les droits collectifs n’est prévue. De plus, le regroupement des collectivités va entraîner un regroupement des Services et des Directions, synonyme, à terme, de suppressions de postes budgétaires.

Dernière nouvelle, qui ajoute à l’incertitude ambiante, le droit d’option offert aux départements. Ceux-ci, tant qu’ils existent encore bien sûr, pourront éventuellement demander à être rattachés à une région différente. Même si ce processus est encadré, et a priori, ouvert pour une durée limitée, il risque d’avoir des conséquences importantes.

Force Ouvrière condamne fermement le projet de loi en cours de discussions, qui n’a d’autre objectif que de donner des gages de bonne volonté à l’Union Européenne et aux marchés

Elle dénonce les conséquences sur les dizaines de milliers d’agents régionaux, allant du changement d’employeur à un éventuel changement de lieu de travail ; quid de leurs conditions de travail, de leur rémunération, de leur carrière ?

Elle dénonce l’aggravation des inégalités territoriales et le risque d’éclatement du territoire de la République que fait courir la création de futures baronnies régionales.

F.O exige le maintien de tous les emplois et des garanties collectives. Elle réaffirme son attachement indéfectible au service public républicain, garant de l’égalité de traitement des citoyens. Elle soutient toutes les actions menées par ses syndicats Force Ouvrière et son Union des Personnels des Départements et des Régions en vue de défendre le service public local et les agents qui l’assurent au quotidien.

Cette conception de l’organisation territoriale, soutenue par le MEDEF et qui s’appuie sur la concurrence, la compétitivité et l’attractivité de certains territoires risque d’accentuer les inégalités déjà profondes en Ile-de-France. Elle s’inscrit dans le pacte de responsabilité et les 50 milliards d’économies programmées d’ici 2017.

F.O réaffirme son opposition à toute politique d’austérité impulsée par les traités budgétaires décidés dans le cadre de la troïka (Union Européenne, Banque Centrale Européenne, Fond Monétaire International) : ces politiques d’austérité fondées sur la compétitivité et la flexibilité conduisent inéluctablement à la diminution du coût du travail, à la remise en cause de nos statuts et compromettent l’existence même du Service Public, garant de l’égalité de traitement pour tous les citoyens et socle de notre République.

F O confirme son opposition au « pacte de responsabilité/solidarité » qui, en allégeant à nouveau les cotisations patronales, fragilise le financement de notre Sécurité Sociale et fait de l’allègement du coût du travail (implacable logique économique libérale), l’alpha et l’omega de la politique économique de l’actuel Gouvernement.

PARIS METROPOLE

Rédigé par FO VILLE DE PARIS

Publié dans #DECENTRALISATION, #AUSTERITE, #COMMUNIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article