LIVRET FO DFPE ELECTION 2014

Publié le 19 Novembre 2014

ELECTIONS PROFESSIONNELLES

JEUDI 4 DECEMBRE

 

VOTEZ FO A LA DFPE

DE QUOI SAGIT-IL ?

Vous, agents de la Ville, serez invités à voter pour les représentants du personnel qui siègeront au C.T. central, au C.T. de votre direction, au CHSCT et à la CAP.

L'élection sera organisée sur une seule journée.
La durée des mandats est portée à 4 ans.

FO a voté contre le protocole électoral qui limite à 1 journée le vote, limitant ainsi pour les agents de la DFPE la possibilité de venir voter. Aussi nous appelons tous les agents à voter par correspondance et d’y aller  physiquement.

LE JEUDI 4 DECEMBRE :

Seul votre bulletin de vote permettra à Force Ouvrière de défendre vos droits et votre fiche de paie.

Votre bulletin de vote aura le même poids que celui des responsables de la Direction qui, eux, iront voter pour leur syndicat !

Aller VOTER sur son temps de travail EST UN DROIT
 qui ne peut être remis en cause pour
 NECESSITE DE SERVICE

QUEL ENJEU ?

FORCE OUVRIERE s’est toujours battu pour conserver son indépendance vis à vis des décideurs politiques et patronaux quels qu'ils soient.

FORCE OUVRIéRE refuse la logique de restriction budgétaire, du Pacte de Responsabilité (50 Milliards !) : notre syndicat, lui, n’a pas signé ce PACTE et en exige le retrait !

Voter FORCE OUVRIERE, c’est refuser que la crise soit un alibi pour entraîner la destruction de nos droits.

Les salariés ne sont en rien responsables de la crise.

A la Ville de Paris, la même logique est à l’œuvre :

Réductions des postes, privatisation, abandon de missions de service public, de fermeture de services, de bradage du patrimoine public (immobilier, technique, scientifique, culturel…).

POUR QUOI FAIRE ?

Le C.T. :

Le Comité Technique de la DFPE remplacera, après les élections, le comité technique paritaire actuel (CTP), pour donner des avis sur :

  • L’organisation et le fonctionnement des services: effectifs, emplois et compétences.
  • Le régime indemnitaire et ses critères de répartition.
  • La formation, l’insertion et la promotion de l’égalité professionnelle.

 

Ce vote déterminera la place du syndicat dans les Comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

Le CHSCT :

Il remplacera, les Comités d'Hygiène et de Sécurité (CHS).

Le CHSCT est compétent pour examiner les questions suivantes :

  • Aménagement et adaptation des postes de travail.
  • Pénibilité, Rythme et Charge de travail.
  • La durée et horaire de travail.
  • Environnement du travail : bruit, éclairage température, etc…
  • Veiller à la protection de la santé des agents physique et mentale.

Le C.T. CENTRAL :
Le comité technique central est l’équivalent du CT de direction mais il siège pour l’ensemble des directions de la Ville de Paris et de son département.

C’est ce vote qui déterminera les droits syndicaux pour chaque organisation.

La CAP :

Commission Administrative Paritaire

Elles traitent des décisions individuelles à la carrière des agents :

  • Les prorogations et fin de stages,
  • Les tableaux d’avancement (promotions)
  • Les détachements
  • Les reclassements pour inaptitude médicales.
  • Les conseils de discipline, (les licenciements doivent obligatoirement être présentés dans cette instance).
  • Les révisions de notations
  • Les refus de temps partiels, de détachement, de congé de formation, de préparation à concours, ou de congé de formation syndicale.

RAPPEL:

Chaque agent devra voter 3 fois : pour le C.T. Central,

le C.T. de Direction et la CAP.

 

VOTER FO à la DFPE

C’EST Revendiquer pour :

 

Des Effectifs suffisants, soit :

  • Le respect des ratios d’encadrement auprès des enfants comptabilisé par section. (1 pour 5 et 1 pour 8).
  • Le renfort d’1 ATEPE, d’1 à 2 APU, d’1 EJE

Pour tous les établissements : CC, JEPH, HG, MA …

  • Le respect des missions et des fiches de postes


Que les EJE ne soient pas comptabilisées dans le ratio d’encadrement.

Que les postes aménagés soient en sureffectif.
 

L’Arrêt de la Mobilité forcée :

Le respect du cadre du Titulaire Remplaçant (fixe sur 1 année), qui ne doit pas être inclus dans le volant de remplacement. Le V.R. et le VTP doivent uniquement être basé sur le volontariat.

  • Prime de 100 € / mois pour valoriser la mobilité.

Revoir la procédure disciplinaire

Nous demandons une procédure unique pour tous les agents de la Ville de Paris.

Le respect des droits élémentaires : Accompagnement à la lecture du rapport, débat contradictoire avec les auteurs des rapports, et une objectivité de la direction ou CASPE qui doit se baser uniquement sur des faits matériels et circonstanciés.

Des Carrières linéaires :

  • Promotions : Ratios Promus Promouvables de 100 % pour tous les corps.

Permettre un véritable déroulement de carrière qui prenne en compte l’évolution des diplômes et les responsabilités exercées.

Au plan national et dans les instances territoriales, FO se bat et demande :

  • La reconnaissance en catégorie A (sur la grille type de la catégorie A) pour les éducateurs de jeunes enfants (EJE).

  • L’accès à la catégorie B, pour les APU et ATEPE de classes principales exerçant un rôle de référente ou d’encadrement.

Prime petite enfance : (APU et ATEPE)

  • Revalorisation à 151 H équivalent à un 13e mois.

Notamment, pour tenir compte des nouvelles missions H.A.C.C.P, de la polyvalence subie, de l’encadrement non rémunéré, etc… autant pour les Atepe que les Auxiliaires.

  • Mensualisation totale de la prime, en part fixe, afin d’en finir avec la stigmatisation des absences !

Reclassement Professionnel

La politique de reclassement doit pouvoir se mettre en place sur demande de l’agent dès les premières constatations médicales. Afin d’éviter aux agents de se retrouver en inaptitude définitive, sans poste, alors que le reclassement est un DROIT !

Les Jardins d’Enfants

Maintien de la spécificité des JE PH.

Revoir l’impact de L’ARE sur le fonctionnement des jardins d’enfants. 

Respect du taux d’encadrement par section (1 pour 15)

Et des missions :

  • Attribution d'un pôle d'APU pour les enfants en situation de handicap à la hauteur des besoins.
  • Un pôle de remplacement adapté et différencié pour chaque corps: EJE pour remplacer des EJE, etc…y compris pour les responsables.
  • Un pôle de remplacement EJE distinct du pôle de renfort.
  • Egalité de traitement pour les responsables d’établissements JEPH et CC. (IFRSTS, etc...)
  • Revoir le temps de travail des Atepe au regard du cadre particulier des J.E.P.H. (Pause méridienne, congé)

CLIMAT GENERAL …à la DFPE
 

Si certains moyens ont été affectés à la DFPE (revalorisation EJE, créations de postes, ouverture de crèches), notamment au regard des grandes grèves des années 2000, on s’aperçoit que ce coût a été supporté par les autres directions (suppressions de postes, baisse de prime, fermeture d’établissements…).

Aujourd’hui le compte en effectifs n’y est pas, ce qui se traduit par la mobilité forcée, le non-respect des droits statutaires, et une polyvalence aggravée.

Est-il étonnant, dans ces conditions d’usures physiques et psychiques, que la DFPE soit recordman en termes d’absence d’agents en 2013 ?

ALORS OUI LE RESPECT DES DROITS A LA DFPE

EST UN COMBAT QUOTIDIEN SUR :

Les postes aménagés, les temps partiels, les missions, les plannings, le droit de grève, les congés bonifiés etc…

Au final les responsables n’ont pas toujours la formation, ni les moyens adéquats pour gérer les établissements au mieux des intérêts des agents et des enfants.

QUEL AVENIR ?
 

Remise à plat de nos statuts, et privatisation de la fonction publique à l’horizon.

A travers le Pacte de Responsabilité, (ou d’austérité) :

« Réduction de 11 milliards d'euros de dotation aux collectivités territoriales s'ajoutant aux 4,5 milliards déjà prévus ».

Et demain «Paris Métropole», véritable machine de guerre contre notre statut Parisien.

Que propose Madame Versini, adjointe à Madame la Maire de Paris ?

Des passerelles DFPE - DASCO, soit la mise en place d’une mobilité beaucoup plus large : Ouverture de crèche dans une école. Des horaires adaptés…: Expérimentation d’une crèche 24h/24…

Et pendant ce temps :

On attend toujours la suppression du Décret Morano pourtant promise par le gouvernement depuis 2012.

Véritable remise en cause des qualifications et des conditions d’accueil en sureffectifs des enfants.

On attend toujours la prise en compte des problèmes posés par l’aménagement des rythmes scolaires dans les jardins d’enfants P.H. qui ne devait pourtant pas impacter la DFPE

VOTER FORCE OUVRIERE

C’est exprimer la volonté de ne pas rester seul et isolé, et d’être acteur de son avenir professionnel et social.

 

 

Rédigé par FO VILLE DE PARIS

Publié dans #DFPE, #CRECHES, #J.E.- P.H., #ELECTIONS 2014

Repost 0
Commenter cet article