ARE : Rentrée désastreuse, Chaos dans les écoles

Publié le 7 Octobre 2013

Les enseignants, les personnels municipaux, les parents d’élèves, personne ne voulait de cette réforme à la rentrée 2013 et pourtant le maire de Paris a décidé de passer en force.

Et maintenant, en voici le constat :

De nombreux témoignages d’enseignants, de directeurs d’écoles, d’agents municipaux sont parvenus au syndicat FO Ville de Paris et au Snudi-FO, tous relatent les conséquences néfastes de l’ARE : nombreux dysfonctionnements, désorganisation, perte de repères chez les enfants, fatigue intense, règles de sécurité élémentaires non respectées...

Quelques semaines après la rentrée, le constat est accablant:

Le désordre s’installe dans toutes les écoles !!

Nous, Professeurs de la Ville de Paris en subissons aussi les conséquences :

des emplois du temps sur 5 journées à durées variables, à établir avec des créneaux piscine et gymnase réorganisés. La plupart d’entre nous travaille 5 jours consécutifs alors que nos disciplines sont des enseignements « actifs » avec de l’investissement physique à chaque nouvelle classe, du matériel à installer, à ranger, à moduler, à porter.

Par le partage de nos salles de classes (musique et arts visuels), par l’utilisation intensive des préaux et cours d’école, par l’augmentation de leur fréquentation hors du temps scolaire, par les modifications des services des agents des écoles (ATE), nous devons enseigner dans des locaux de plus en plus sales et de moins en moins entretenus.

Nous devons faire classe à des élèves de plus en plus fatigués des longues semaines et des longues journées qu’ils vivent, la plupart restant après 15 heures, certains fréquentant l’école presque 50 heures par semaine.

En tant que PVP, nous sommes des agents municipaux, mais notre mission est d’enseigner. Nous nous sommes mobilisés pour conserver nos missions sur le temps scolaire. Nos disciplines ont déjà été menacées par la mise en place de l’ARE car la volonté du maire était bien de nous inscrire dans ce cadre et de nous utiliser pour des ateliers périscolaires.

Actuellement, le ministère de l’Education nationale organise une consultation sur les programmes scolaires. Ceux de 2008 avaient  allégé les textes officiels d’enseignement des disciplines artistiques. L’enseignement dispensé par les PVP s’inscrit, comme le stipule notre statut : « conformément aux programmes et instructions de l’Education nationale »  (article 2)

Le syndicat FO sera vigilant et engagera toutes les actions nécessaires pour que nos disciplines ne deviennent pas « optionnelles » et de fait transférables sur le temps périscolaire.

Le syndicat FO continue de se prononcer pour la stricte séparation du scolaire et du périscolaire. Parce que nous sommes des enseignants et que nous subissons les conséquences de l’ARE tout comme nos collègues de l’Education nationale, le syndicat FO Ville de Paris ainsi que sa section PVP combattra aux côtés des syndicats enseignants  pour exiger la suspension de l’ARE.

Nous vous appelons à participer à l’AG, mardi 8 octobre à la Bourse du Travail à l’appel de l’intersyndicale (Snuipp-FSU, Snudi-FO, Sud éducation, CGT éducation, CNT) et à nous faire remonter tout problème rencontré au sein de vos écoles : pvp.syndicatfo@gmail.com

Rédigé par Force Ouvrière Ville de Paris

Publié dans #PVP, #DASCO, #A.R.E.

Repost 0
Commenter cet article