C.A.P. OU LE DIALOGUE DE SOURD !

Publié le 13 Octobre 2012

COMMUNIQUE FO

AVIS AUX ADJOINTS ADMINISTRATIFS

QUEL DIALOGUE POSSIBLE EN CAP ?

 

La Ville de Paris qui se vante de pratiquer un dialogue social soutenu avec les Organisations Syndicales, ne semble pas vouloir l’appliquer à la Commission Administrative Paritaire des Adjoints administratifs.

Lieu où pourtant chaque agent peut demander la remise en cause de sa notation, demander une promotion etc…

Le 12 octobre dernier, la CAP a débuté par une alerte sur les difficultés rencontrées pour l’exercice des mandats des représentants du personnel.

La suite ne se révéla guère plus simple lors de l’examen des dossiers individuels :
Interventions de l’Elue (et Présidente de la CAP) pour raccourcir la libre parole des syndicats présentant les arguments pour la défense des agents.

  • Utilisation d’arguments jamais présentés avant le jour de la CAP, ce qui interdit tout débat puisque les agents ne peuvent y assister.

Ainsi l’administration évite d’aborder certaines questions de fond propre à certains dossiers.

Comme par exemple, celui d’un agent de la DPA qui a saisi la CAP pour obtenir l’écoute objective de l’Elue et de la DRH centrale, afin de comprendre les mauvaises appréciations, et la non augmentation de note depuis 2008 dont il est l’objet.
Ces interrogations s’étendent sur les délais de réception de ses notations :
2 ans pour 2009 et 1 an pour 2010 et 2011.

En effet, aucun argument n’a jamais pu être donné à l’agent pour lui expliquer ses notations, du moins en sa présence…
Quel enjeu pour l’ensemble des agents ?

Un chef de service peut-il écrire ce qu’il veut sur un agent, lors de la notation sans avoir à justifier ou étayer ses propos ?

L’Elue, par son soutien inconditionnel à la direction concernée, a donné ce jour l’indication que la CAP ne saurait être un lieu de débat contradictoire, et qu’elle ne permet pas de mettre fin à l’arbitraire quotidien que peuvent subir certains agents.

CONCLUSION :

  • L’administration ne respecte que le rapport de force.

Le corps des adjoints administratifs doit donc apprendre à se mobiliser pour son pouvoir d’achat, mais aussi pour le respect de ses droits.

  • L’austérité et l’arbitraire sont sœurs jumelles.

    Aussi : LE SYNDICAT FO APPELLE :

TOUS LES AGENTS A REAGIR !
EN DEPOSANT DES RECOURS EN CAP SI L’ENTRETIEN DE NOTATION EST INSATISFAISANT.

  • EN N’ACCEPTANT PAS LE CARCAN DE L’AUSTERITE NEGOCIEE PAR LES UNS ET VOTEE AVEC LES AUTRES.

POUR ORGANISER CLAIREMENT LA REPONSE DES AGENTS SANS DROIT, SANS PRIME ET SANS PROMOTION.
 

VENEZ NOMBREUX PARTICIPER A

L’ASSEMBLEE GENERALE
FORCE OUVRIERE

LE LUNDI 26 NOVEMBRE 2012

C.A.P. OU LE DIALOGUE DE SOURD !

Rédigé par Force Ouvrière Ville de Paris

Publié dans #CAP, #ADMINISTRATIFS

Repost 0
Commenter cet article