L'A.R.E M'A TUE ...

Publié le 7 Octobre 2013

Monsieur le Maire,

Il faut savoir reconnaître ses erreurs.

Tout le monde sait bien que c’est pour faire plaisir au Ministre de l’Education Nationale, que Monsieur le Maire de Paris s’est précipité pour mettre en place la semaine des 4 jours et demi.
L’ARE est né de cette précipitation.
FO depuis le début a dû s’opposer fermement à cette « réforme » qui se voulait une réforme pour le bien être de l’enfant avec des moyens matériels, humains, financiers.
Dans ce but idyllique, le Maire à même créé le grade du REV !
Depuis la rentrée, le REV tourne au cauchemar.
Pour les parents: Des enfants bousculés, déboussolés, fatigués. Il ne faut pas faire dans l’à peu près avec nos enfants !
Pour les personnels : Le chaos sans moyens humains, matériels et financiers.

Par manque de personnels, des ateliers n’ont pu se tenir ou lorsque le personnel était là, il n’avait rien pour faire ces fameux ateliers, d’où la colère des parents qui se sont sentis trahis par la Mairie et mécontent face aux collègues.

L’ARE de faire une multitude de couacs ….. !!!!!
Mais les collègues, eux sont en première ligne face aux enfants déboussolés déçus de ne pouvoir faire ce qu’on leurs avaient promis ….
Des contrats non signés, des collègues non nommés, et non payés,
Une modification très nette des attributions des personnels.
Des REV à 10 h par jour, obligés de jouer aux pompiers de services sans extincteurs !
Des RPA mis à contribution quasi gratuitement, Des RAE et RAE adjoints déconsidérés.
Des ASEM dont les missions ont été bouleversées, une polyvalence poussée à outrance pour rien de plus.
La Mairie parle de mettre en valeur le métier d’ASEM. Les collègues et FO cherchent encore cette fameuse revalorisation !!!!!!
Des ATE les grandes oubliés de la DASCO, des UGD submergés dont les difficultés ne sont pas prises en compte.

Bref une action éducative exsangue qui subit une pression à tous les niveaux, RAE, RAE ADJ, REV, DPA, RPA, Animateurs.

L’ARE flingue nos statuts, nos métiers,
Nos missions et nos conditions de travail.

Et ne parlons même pas de nos écoles qui sont devenues de vrais MOULINS avec l’impossibilité de savoir qui est qui, à cause d’intervenants extérieurs qui changent chaque jour quasiment.

Devant ce désastre annoncé, une seule solution :
SUSPENSION DE L’ARE !

Ne nous laissons pas diviser entre agents, car ça ne fera que de servir le jeu de l’Administration.
En effet, le projet de l’ARE a été présenté pour avis au CTP Central de juin 2013.
Cherchez à savoir qui a dit quoi, et qui a voté quoi.


Ne laissons pas la Mairie se jouer de notre dévouement et
notre professionnalisme.

Rédigé par Force Ouvrière Ville de Paris

Publié dans #DASCO, #A.R.E.

Repost 0
Commenter cet article