LA JOURNEE DE CARENCE

Publié le 24 Septembre 2012


Au nom de «l’égalité Public/Privé» le précédent gouvernement a instauré la journée de carence pour les fonctionnaires par la loi de finance du 28 décembre 2011.
Le principe est que l’agent ne touchera aucune rémunération le premier jour de son arrêt maladie. Soit 1/30 du salaire. (Voir la note de service ci jointe pour les modalités)
.
Dès le 16 janvier 2012, le syndicat Force Ouvrière de la Ville de Paris, a dénoncé cette mesure d’injustice sociale et demandé la prise de mesures pour ne pas pénaliser le pouvoir d’achat des personnels.
Lors de la tenue du sommet social en juillet dernier, la confédération FO a demandé le retrait de cette mesure au gouvernement. Nous ne pouvons que constater que le «changement n’est pas pour tout de suite»…
Pour sa part, la Ville de Paris a décidé d’appliquer cette mesure au 1er septembre avec les premières retenues sur salaires sur la fiche de paie du mois de novembre.
Elle reprend à son compte la stigmatisation des fonctionnaires sur les soi-disant arrêts injustifiés, et participe à l’application de la logique libérale des traités européens qui se servent des déficits qu’ils créés pour appliquer leur idéologie libérale (Privatisation) et détruire la solidarité nationale: Sécurité Sociale et Fonction Publique en tête.
Le Syndicat FO Ville de Paris mandaté par l’assemblée générale du 18 septembre réitère sa demande à Monsieur le Maire de Paris, de ne pas appliquer cette mesure.
Enfin, nous appelons également la Ville à cesser sa «lutte contre l’absentéisme» et notamment sa méthode pour atteindre l’objectif d’une réduction de 10 % par directions des arrêts maladies, accidents de travail etc…
Les agents sont confrontés, au sous effectif chronique, à la surcharge de travail, au stress lié à la politique d’objectif à réaliser, et en plus au refus croissant des reconnaissances d’accidents de travail et de trajet, l’absence de triptyques et/ou la non reconnaissance de ceux-ci par les professionnels de santé.
La gestion de ces arrêts par la société DEXIA, nous indique là aussi le choix du Maire de Paris.
LA SANTE DES AGENTS N’A PAS DE PRIX, N’ACCEPTONS PAS L’AUSTERITE D’OU QUELLE VIENNE !!!

 

LA JOURNEE DE CARENCE

Rédigé par Force Ouvrière Ville de Paris

Publié dans #JOURNEE DE CARENCE

Repost 0
Commenter cet article